Podcasts sur l'histoire

Audrain - APA-59 - Histoire

Audrain - APA-59 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Audrain

Un comté du Missouri.

(APA-59 : dp. 7 000 ; 1. 426' ; n. 58'; dr. 16' ; s. 16,9 k.; cpl. 849; a. 15", 8 40 mm., 10 20 mm.; cl. Gilliam ; T. S4-SE2-BD1)

L'Audrain (APA-59) a été mis à l'eau le 1er décembre 1943 en vertu d'un contrat de la Commission maritime (coque MC 1852) à Wilmington, Californie, par la Consolidated Steel Corp.; lancé le 21 avril 1944; parrainé par Mme Arthur G. Rystrom; acquis par la Marine le 1er septembre 1944 ; et placé en commission à San Pedro, en Californie, le 2 septembre 1944, le lieutenant-comdron. George 0. Forrest aux commandes.

Le transport nouvellement mis en service a organisé une formation de préparation au large de la côte sud de la Californie. À la fin d'octobre, elle a navigué à San Francisco, Californie, et a pris des passagers et une cargaison. Le 21, Audrain fait route vers Manus, Iles de l'Amirauté. En cours de route, le navire a subi des fuites dans les tubes d'une chaudière et, dès son arrivée à Manus le 9 novembre, a commencé une période de travaux de réparation. Le transport s'est ensuite rendu à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, pour embarquer des troupes de l'armée pour des exercices d'entraînement en réparation des débarquements à Luzon, dans les îles Philippines. Au cours de Member, elle a effectué des exercices au large de Nouméa ainsi qu'à Guadalca et Tulagi, aux Îles Salomon.

Audrain est devenu en route le 2 janvier 1945 avec le Groupe de Tâche (TG) 77.9 avec des troupes embarquées pour l'assaut sur Luzon. Elle a jeté l'ancre dans la zone de transport dans le golfe de Lingayen le matin du 9 janvier et a débarqué ses troupes sans opposition. Le déchargement a été achevé dans la soirée du 12, et le transport s'est retiré avec son unité de tâche à Le te, aux Philippines. Le 18, Audrain a tracé un parcours pour Biak, îles Schouten. Là, elle a pris des troupes et de l'équipement pour le transport à Mindoro, aux Philippines. Elle a déchargé ces passagers et leur équipement sur des plages sécurisées dans la région de San José de Mindoro le 9 février et s'est retirée dans le golfe de Leyte.

Au cours des semaines suivantes, Audrain a participé à des exercices dans les eaux philippines. Le 27 mars, la formation de navire a commencé avec TG-55 1 pour l'invasion d'Okinawa. Elle
est arrivé au large de cette île le 55.1 jour, le 1er avril, a commencé à abaisser ses bateaux et les a envoyés vers d'autres transports pour aider à débarquer leurs troupes d'assaut. Le 3 au matin, Audrain commença
débarquant ses troupes et sa cargaison dans la région de Hagushi.

Elle a subi plusieurs attaques aériennes alors qu'elle se trouvait dans la région. Le 6 juin, Audrain a ouvert le feu sur un seul "Val" japonais mais n'a marqué aucun coup. Cependant, deux projectiles de 40 millimètres tirés par des navires voisins l'atteignent sur la cloison avant de la passerelle de navigation, blessant légèrement trois membres de son équipage. Les débarquements ont été achevés le 9 avril et le navire a quitté la région d'Okinawa à destination d'Hawaï. Le navire s'est arrêté à Guam le 14 pour transférer les blessés d'Okinawa vers les hôpitaux à terre, puis il a continué jusqu'à Pearl Harbor.

Audrain y est arrivé le 1er mai et a subi une période de 10 jours de réparations de voyage. Elle a navigué alors sur San Francisco, en arrivant là le 18 mai. Le navire est entré dans les chantiers de Hurle Marine Works, à Oakland, en Californie, pour des réparations et des modifications. Après avoir quitté le chantier, le navire a embarqué des passagers et des marchandises pour le transport vers les zones avancées. Elle est devenue en route pour Fear] Harbour le 31 mai. Après une brève escale dans ce port, Audrain a tracé un cap pour Leyte. Elle a fait des arrêts en route à Eniwetok et Ulithi avant d'arriver à Leyte le 30 juin.

Le navire a déchargé sa cargaison à terre et a embarqué des passagers de la Marine à destination des États-Unis. Elle a tracé un parcours vers la côte ouest via Pearl Harbor et a atteint San Francisco le 29. Après avoir déchargé ses passagers, le transport est retourné à Hurley Marine Works pour subir des réparations et des modifications. Pendant qu'elle était dans la cour, les Japonais ont capitulé le 15 août. Le navire est revenu au service le 18 août et est devenu en route pour Guam. Elle a fait une pause en route à Eniwetok avant d'arriver à Guam le 2 septembre. Audrain se rendit à Saipan et y jeta l'ancre le 10. Elle a chargé la cargaison et les troupes de la 2ème Division Marine affectée au devoir d'occupation au Japon.

Le transport a navigué pour le Japon le 18 septembre. Elle a touché à Nagasaki cinq jours plus tard et a débarqué ses forces sans incident. Le 26, A Audrain quitte le Japon, via Manille, et fait voile vers la baie de Subic, aux Philippines. Elle y embarqua plus de troupes et renversa sa route vers le Japon. Elle débarqua ces passagers pour occuper Wakayama. Le 1er novembre, le navire est revenu à Manille. Elle a pris des passagers militaires pour le retour aux États-Unis. Audrain a touché à Portland, Oreg., le 27 novembre. Elle y est ensuite entrée dans un chantier naval pour des réparations.

Le navire a commencé un autre voyage vers le Japon le 26 décembre. Elle est arrivée à Yokohama le 14 janvier 1946 et a débarqué des troupes et des fournitures. Il quitte les eaux japonaises le 27 et met le cap sur San Pedro via Pearl Harbor. L'Audrain quitta la Californie, retourna à Hawaï début avril et resta au port de Pearl Harbor pendant toute la durée de sa carrière navale. Elle a été désarmée à Pearl Harbor le 15 mai 1946 et a été transférée à la Commission maritime le 25 juillet 1947 pour largage avec le groupe de flotte de réserve de la défense nationale amarré à Suisun Bay, en Californie. Son nom a été rayé de la liste de la Marine le 1er août 1947, et le navire a été vendu le 11 juillet 1972 à la National Metal & Steel Corp., Terminal Island, Californie, et a ensuite été mis au rebut.

Audrain a remporté une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Bienvenue dans le comté d'AUDRAIN, MISSOURI

Le comté d'Audrain compte environ 26 000 citoyens dans huit municipalités. Notre plus grande communauté du Mexique a une population de 11 320 habitants et c'est aussi le siège du comté. La gouvernance du comté d'Audrain est assurée par une commission de comté.

Situé dans le centre du Missouri, le comté d'Audrain est un mélange de fermes productives, d'entreprises rurales, d'entreprises de fabrication, de raffinage de biocarburants, d'éducation et du meilleur des villes du Midwest.

Reconnu comme la capitale des biocarburants du Missouri, le comté d'Audrain est un chef de file établi dans cette industrie en croissance rapide.

De plus, le comté d'Audrain et la ville de Mexico ont accueilli le Missouri Plant Science Center dans notre région. Le Plant Science Center est une coentreprise entre l'Université du Missouri-Columbia, la Missouri Technology Corporation, la ville de Mexico et des entreprises agricoles industrielles appliquées. Il est ancré par une société nutraceutique privée axée sur la recherche qui fournit des ingrédients à base de soja de nouvelle génération pour les produits des sciences de la santé.


Quoi Audrain les dossiers de famille trouverez-vous?

Il y a 1 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Audrain. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres de recensement Audrain peuvent vous dire où et comment vos ancêtres travaillaient, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, etc.

Il y a 369 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Audrain. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 260 archives militaires disponibles pour le nom de famille Audrain. Pour les vétérans parmi vos ancêtres Audrain, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.

Il y a 1 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Audrain. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres de recensement Audrain peuvent vous dire où et comment vos ancêtres travaillaient, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, etc.

Il y a 369 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Audrain. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 260 archives militaires disponibles pour le nom de famille Audrain. Pour les anciens combattants parmi vos ancêtres Audrain, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.


Historique des opérations

Audrain (APA-59) a été mis à l'eau le 1er décembre 1943 dans le cadre d'un contrat de la Maritime Commission (MC coque 1852) à Wilmington, Californie, par la Consolidated Steel Corp. lancé le 21 avril 1944 parrainé par Mme Arthur G. Rydstrom acquis par la Marine le 1er septembre 1944 et mis en service à San Pedro, Californie, le 2 septembre 1944, le Lt. Comdr. George 0. Forrest aux commandes.

Le transport nouvellement mis en service a organisé une formation de préparation au large de la côte sud de la Californie. À la fin d'octobre, elle a navigué à San Francisco, Californie, et a pris des passagers et une cargaison. Le 21, Audrain fait route vers Manus, Iles de l'Amirauté. En route, le navire a développé des fuites dans les tubes d'une chaudière et, à son arrivée à Manus le 9 novembre, a commencé une période de travaux de réparation. préparation du débarquement à Luzon, aux Philippines. En décembre, elle a organisé des exercices au large de Noum&# xE9a ainsi qu'à Guadalcanal et Tulagi, aux Îles Salomon.

La Seconde Guerre mondiale

Audrain participe à deux opérations de combat, le débarquement dans le golfe de Lingayen (9 janvier 1944) et l'invasion massive d'Okinawa (1er au 9 avril 1945).

Audrain est devenu en route le 2 janvier 1945 avec le groupe de tâche (TG) 77.9 avec des troupes embarquées pour l'assaut sur Luzon. Elle a jeté l'ancre dans la zone de transport dans le golfe de Lingayen le matin du 9 janvier et a débarqué ses troupes sans opposition. Le déchargement a été achevé le soir du 12, et le transport s'est retiré avec son unité de tâche à Leyte, aux Philippines. Le 18, Audrain a tracé un parcours pour Biak, îles Schouten. Là, elle a pris des troupes et de l'équipement pour le transport à Mindoro, aux Philippines. Elle a déchargé ces passagers et leur équipement sur des plages sécurisées dans la région de San José de Mindoro le 9 février et s'est retirée dans le golfe de Leyte.

Au cours des semaines suivantes, Audrain a participé à des exercices d'entraînement dans les eaux philippines. Le 27 mars, le navire est devenu en route avec TG 55.1 pour l'invasion d'Okinawa. Elle est arrivée de cette île le jour J, le 1er avril, a commencé à abaisser ses bateaux et les a envoyés à d'autres transports pour aider à débarquer leurs troupes d'assaut. Le 3 au matin, Audrain a commencé à débarquer ses troupes et sa cargaison dans la région de Hagushi.

Elle a subi plusieurs attaques aériennes alors qu'elle se trouvait dans la région. Le 6 juin, Audrain a ouvert le feu sur un "Val" japonais solitaire mais n'a marqué aucun coup. Cependant, deux projectiles de 40 millimètres tirés par des navires voisins l'atteignent sur la cloison avant de la passerelle de navigation, blessant légèrement trois membres de son équipage. Les débarquements ont été achevés le 9 avril et le navire a quitté la région d'Okinawa à destination d'Hawaï. Le navire s'est arrêté à Guam le 14 pour transférer les blessés d'Okinawa vers les hôpitaux à terre, puis il a continué jusqu'à Pearl Harbor.

Audrain y est arrivé le 1er mai et a subi une période de 10 jours de réparations de voyage. Elle a navigué alors sur San Francisco, en arrivant là le 18 mai. Le navire est entré dans les chantiers de Hurley Marine Works, à Oakland, en Californie, pour des réparations et des modifications. Après avoir quitté le chantier, le navire a embarqué des passagers et du fret pour le transport vers les zones avancées. Elle est devenue en route pour Pearl Harbor le 31 mai. Après une brève escale dans ce port, Audrain a tracé un cap pour Leyte. Elle a fait des arrêts en route à Eniwetok et Ulithi avant d'arriver à Leyte le 30 juin.

Le navire a déchargé sa cargaison à terre et a embarqué des passagers de la Marine à destination des États-Unis. Elle a tracé un parcours vers la côte ouest via Pearl Harbor et a atteint San Francisco le 29. Après avoir déchargé ses passagers, le transport est retourné à Hurley Marine Works pour subir des réparations et des modifications. Pendant qu'elle était dans la cour, les Japonais ont capitulé le 15 août. Le navire est revenu au service le 18 août et est devenu en route pour Guam. Elle a fait une pause en route à Eniwetok avant d'arriver à Guam le 2 septembre. Audrain se rendit à Saipan et y jeta l'ancre le 10. Elle a chargé la cargaison et les troupes de la 2ème Division Marine affectée au devoir d'occupation au Japon.

Déclassement de Voyage Home &

Le transport a navigué pour le Japon le 18 septembre. Elle a touché à Nagasaki cinq jours plus tard et a débarqué ses forces sans incident. Le 26, l'Audrain quitte le Japon, via Manille, et navigue vers la baie de Subic, aux Philippines. Elle y embarqua plus de troupes et renversa sa route vers le Japon. Elle débarqua ces passagers pour occuper Wakayama. Le 1er novembre, le navire est revenu à Manille. Elle a pris des passagers militaires pour le retour aux États-Unis. Audrain a touché à Portland, Oreg., le 27 novembre. Elle y est ensuite entrée dans un chantier naval pour des réparations.

Le navire a commencé un autre voyage vers le Japon le 26 décembre. Elle est arrivée à Yokohama le 14 janvier 1946 et a débarqué des troupes et des fournitures. Il quitte les eaux japonaises le 27 et met le cap sur San Pedro via Pearl Harbor. L'Audrain quitta la Californie, retourna à Hawaï début avril et resta au port de Pearl Harbor pendant toute la durée de sa carrière navale.

Audrain a été désarmé à Pearl Harbor le 15 mai 1946 et transféré à la Commission Maritime le 25 juillet 1947, pour s'être désarmé dans la Flotte de Réserve de Défense Nationale à Suisun Bay, Californie.

Son nom a été rayé de la liste de la Marine le 1er août 1947 et le navire a été vendu à la ferraille le 11 juillet 1972 à la National Metal & Steel Corporation de Terminal Island, en Californie.


Articles de recherche connexes

La deuxième USS Chenango (CVE-28) a été lancé le 1er avril 1939 comme Esso Nouvelle-Orléans par la Sun Shipbuilding and Dry Dock Company, à Chester, Pennsylvanie, parrainé par Mme Rathbone acquis par la marine des États-Unis le 31 mai 1941 et commandé le 20 juin 1941 comme AO-31, avec le commandant W. H. Mays aux commandes.

La deuxième USS Pitié (AH-8) était un Confort-navire-hôpital de classe établi sous contrat de la Commission Maritime par Consolidated Steel Corporation à Wilmington Yard, Wilmington, Californie, le 4 février 1943. Il a été acquis par l'US Navy de la Commission Maritime le 25 mars 1943 et lancé le même jour, parrainé par le lieutenant Doris M. Yetter, NC, USN, qui avait été prisonnier de guerre à Guam en 1941. Il a été converti d'un cargo à un navire-hôpital par Los Angeles Shipbuilding & Drydock Company, San Pedro, Californie et mis en service le 7 août 1944, avec le capitaine Thomas A. Esling, USNR, aux commandes.

Le sixième USS Soulagement (AH-1), le premier navire de la marine des États-Unis conçu et construit à partir de la quille comme navire-hôpital, a été mis en chantier le 14 juin 1917 par le Philadelphia Navy Yard lancé le 23 décembre 1919 et mis en service le 28 décembre 1920 à Philadelphie, le commandant Richmond C. Holcomb, Medical Corps, USN, aux commandes.

La deuxième USS Réconfort (AH-5) a été construit en 1927 en tant que navire à passagers SS Iroquois par la construction navale de Newport News et Drydock Co., Newport News, Virginie. Le paquebot a été acquis par la Marine de la Clyde Mallory Steamship Line le 22 juillet 1940, rebaptisé Réconfort (AH-5) converti en navire-hôpital à l'Atlantic Basin Iron Works, Brooklyn, N.Y., et a été mis en service le 9 août 1941, sous le commandement du capitaine Benjamin Perlman.

USS Espérer (AH-7) était un Confort-navire-hôpital de classe lancé sous contrat de la Commission Maritime par Consolidated Steel Corporation, Wilmington, Californie, le 30 août 1943 parrainé par Mlle Martha L. Floyd acquis par la Marine le même jour pour être converti en navire-hôpital par US Naval Dry Dock, Terminal Island, Californie et commandé le 15 août 1944, commandant AE Richards aux commandes.

USS Havre (AH-12) était le navire de tête de sa classe de navires-hôpitaux construits pour la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Posé comme SS Faucon marin, elle a été transférée de la Commission Maritime pour la conversion en navire-hôpital et a servi dans cette capacité jusqu'à la fin de la guerre. elle a été rebaptisée APH-112 en juin 1946 pour sa participation à l'opération Crossroads, retournant à son AP-12 désignation en octobre 1946. Havre a participé à la guerre de Corée et a finalement mis fin à sa carrière militaire en tant qu'hôpital flottant à Long Beach, en Californie. Elle a ensuite été convertie en transporteur de produits chimiques et mise au rebut en 1987.

USS Bullard (DD-660) était un Fletcher-classe destroyer de la marine des États-Unis, du nom du contre-amiral William H. G. Bullard (1866�).

USS Saranac (AO-74), initialement nommé le SS Cowpens, était un Type T2-SE-A1 Suámico-classe pétrolier de la flotte de la marine des États-Unis, et le quatrième navire de la marine à porter le nom.

USS Bosque (APA-135) était un Haskell-Transport d'attaque de classe construit et utilisé par l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. C'était une conception de navire Victory, VC2-S-AP5. Elle a été nommée d'après le comté de Bosque, Texas, États-Unis.

USS samaritain (AH-10) était un navire-hôpital qui a servi dans l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Avant cela, elle a servi comme navire de transport de l'US Navy sous le nom USS Chaumont (AP-5).

USS Pinkney (APH-2) était un Essayertransport d'évacuation de classe qui a été affecté à la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Pinkney a servi dans le théâtre d'opérations de l'océan Pacifique et est rentré chez lui sain et sauf après la guerre avec six étoiles de combat, mais il manque 18 membres d'équipage qui ont été tués au combat.

USS Exceller (AM-94) était un Adroitdragueur de mines de classe -de la marine des États-Unis. Mis sur cale le 19 décembre 1941 par le Jakobson Shipyard, Inc., Oyster Bay, Long Island, New York, lancé le 10 mai 1942 et mis en service le 11 décembre 1942. Le navire a été reclassé en chasseur de sous-marins, PC-1598 le 1er juin 1944.

USS Cahaba (AO-82) était un Escambia-Pilier de ravitaillement de classe acquis par la marine des États-Unis pour être utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle avait la tâche dangereuse mais nécessaire de fournir du carburant aux navires dans les zones de combat et de non-combat, principalement dans l'océan Pacifique. Pour ses efforts courageux, elle a reçu huit étoiles de bataille pendant la guerre.

USS Cabell (AK-166) était un Alamosa-classe cargo commandé par l'US Navy pour le service dans la Seconde Guerre mondiale. Elle était responsable de la livraison des troupes, des biens et de l'équipement à des endroits dans la zone de guerre.

USS Essayer (APH-1) a été établi comme SS Courrier Alcoa le 26 mars 1941, par la Moore Dry Dock Company, Oakland, Californie et lancé le 21 octobre 1941 parrainé par Mme Roy G. Hunt. Après l'attaque de Pearl Harbor, elle a été désignée pour être utilisée par la marine américaine et a reçu le nom Confort en juin 1942. Confort a été renommé Essayer le 13 août 1942, acquis par l'US Navy le 29 septembre 1942, et mis en service le 30 septembre 1942, avec le Comdr. Alfred J. Byrholdt aux commandes.

USS Fade (APA-134) était un Haskell-transport d'attaque de classe acquis par la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale pour le transport de troupes vers et depuis les zones de combat.

USS Oxford (APA-189) était un Haskell-transport d'attaque de classe acquis par la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale pour le transport de troupes vers et depuis les zones de combat.

USS Audrain (APA-59) était un Gilles-classe de transport d'attaque qui a servi avec l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.


Coordonnées

Utilisez le lien ci-dessous pour trouver les coordonnées des tribunaux de circuit, y compris les tribunaux municipaux et le Bureau des mineurs, dans les comtés d'Audrain, Montgomery et Warren.

Veuillez noter: L'accès à ce site ne crée ni ne constitue, de quelque manière que ce soit, un accord ou un contrat entre la Cour et le visiteur. Bien que certaines informations sur ce site concernent des questions juridiques, il ne s'agit pas de conseils juridiques.

Cette collection de ressources juridiques est ici comme un service pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les ordonnances, les réglementations et les lois locales et étatiques. Bon nombre de ces ressources sont également utiles pour ceux qui souhaitent se représenter eux-mêmes dans une procédure judiciaire ou dans une autre affaire juridique.

Aucune de ces ressources ne doit être considérée comme un conseil juridique et vous devrez peut-être consulter un conseiller juridique si vous n'êtes pas en mesure de compléter ou de comprendre l'une des informations incluses ici. La 12e Cour de circuit judiciaire ne contrôle pas le contenu de ces pages Web et toute question spécifique concernant le contenu de ces ressources doit être adressée à la ressource du site Web spécifique.

Ce sont des formulaires électroniques développés et approuvés pour une utilisation dans les tribunaux du Missouri. Le personnel du tribunal se fera un plaisir de vous aider s'il le peut. Cependant, le personnel des tribunaux n'est autorisé à vous aider que de certaines manières, car il doit être juste envers tout le monde. Il est préférable d'apprendre ce que le personnel du tribunal peut et ne peut pas faire pour vous avant de demander de l'aide. Vous devrez peut-être consulter un avocat si vous ne parvenez pas à remplir ou à comprendre les formulaires.

Attention requise: Si vous envisagez de vous représenter devant les tribunaux dans une affaire de droit de la famille (divorce, modification de la garde ou de la pension alimentaire des enfants ou paternité), vous devez suivre le programme de sensibilisation aux litiges. Le programme vous aidera à comprendre le système judiciaire du Missouri et le type d'affaire qui vous intéresse. Vous découvrirez également les dangers et les devoirs de vous représenter vous-même devant les tribunaux. Le programme peut également être utile pour d'autres types de cas.


Historique d'entretien

La Seconde Guerre mondiale

A l'issue de cette conversion, Neshoba a pris son shakedown, une course côtière de San Francisco à San Diego. Au cours de cette croisière, elle a atteint sa vitesse de pointe de 19   kn (35   km/h 22   mph). À San Diego, elle s'est engagée dans la formation amphibie, au cours de laquelle les nouveaux équipages de bateaux ont eu une idée de leur métier. Elle a agi comme navire amiral pour l'escadron de transport treize dont le commandant à l'époque était le commodore John G. Moyer, USN. La formation était censée durer deux semaines, mais des changements soudains dans l'organisation de la flotte du Pacifique ont fait Neshoba L'entrée sur les lieux de l'action s'imposait et l'entraînement tournait court. Elle s'est rendue à San Pedro, en Californie, où les dernières réparations et examens ont été effectués. [4]

Dix jours ont été alloués pour ce travail, puis elle a chargé une cargaison de nourriture à San Francisco et a reçu sa première série d'ordres de navigation de combat - lui disant simplement de "Continuer Pearl Harbor". À son arrivée à Pearl Harbor, la cargaison a été expédiée et sa place a été prise par une « cargaison humaine » de centaines de Seabees. Neshoba a été chargé de naviguer pour les îles Philippines, s'arrêtant à Eniwetok, Ulithi et Palau sur le chemin. Après vingt jours de mer, Neshoba est arrivé dans le golfe de Leyte le 20 février 1945. Les Seabee ont été enlevés et amenés dans l'île de Samar. Pendant qu'il était dans le golfe de Leyte, Neshoba a été désigné comme le vaisseau amiral du commandant de la division des transports quarante-deux, le capitaine Edwin T. Short, USN. Les préparatifs étaient en cours à cette époque pour l'éventuelle invasion et occupation d'Okinawa Shima dans les îles Ryukyu. [4]

Combiné avec les divisions de transport quarante et quarante et un, ils formaient l'escadron de transport quatorze commandé par le commodore Richardson, USN. Il a été décidé d'organiser de vastes manœuvres dans le golfe de Leyte pour les navires et les troupes qui devaient participer à la prochaine opération. L'escadron de transport quatorze devait transporter les troupes et l'équipement de la 96e division d'infanterie à l'assaut, ces troupes ont donc été soumises aux manœuvres dans le golfe de Leyte. Les manœuvres devaient durer six jours, au cours desquels deux « runnings » ont été effectués sur l'île de Leyte. Tout s'est déroulé comme prévu et le haut commandement a fixé la date de l'invasion d'Okinawa au 1er avril, heure des Philippines. Les escadrons de transport treize et quatorze sont partis du golfe de Leyte le 27 mars 1945, pour le voyage de quatre jours au nord jusqu'à Okinawa. [4]

Bateaux de Neshoba ont été assignés à accueillir les six premières vagues de troupes d'assaut. Comme les débarquements se sont pratiquement déroulés sans opposition, aucune perte n'a été infligée à l'équipage et à la fin de la phase de déchargement, de nombreux transports ont été ordonnés par l'amiral Richmond K. Turner de retourner à Pearl Harbor. Capitaine Short, à bord Neshoba, a été nommé officier du commandement tactique

Le convoi est arrivé à l'heure à Pearl Harbor le 22 avril et de nombreux navires ont reçu des ordres de navigation pour les États-Unis. Neshoba n'était pas parmi eux. Au lieu de cela, elle a été ordonnée par AdComPhibspac de participer à des manœuvres d'entraînement à Maui. OTC pour le programme d'entraînement était ComTransRon 19. C'est au cours de ces essais que Neshoba a réalisé le record remarquable de mettre tous ses bateaux à l'eau en un temps record de neuf minutes. À la fin de ces manœuvres, il est retourné à Pearl Harbor où ses nouveaux ordres se lisaient : « REPORTER SAN FRANCISCO POUR LE CHARGEMENT ». Elle était en route tôt le lendemain, et le 24 mai, elle a vu Neshoba en passant sous le Golden Gate Bridge. La plupart des membres de l'équipage ont pris quelques jours de congé et à leur retour, Neshoba était prêt à repartir. Cette fois, c'était Okinawa avec une charge de personnel de l'Unité de réparation navale. La première étape du voyage l'a menée sans escale jusqu'à l'île d'Eniwetok. En raison des difficultés de déchargement à Okinawa, les navires sont retenus dans tous les ports du Pacifique pour attendre leur tour de s'y rendre. Neshoba a été détenu pendant trois semaines à Eniwetok. [4]

Le 9 juillet 1945, Neshoba navigué en convoi vers Ulithi, puis vers Okinawa. Ce voyage à Okinawa n'a pas retrouvé les mêmes conditions apaisées que celles qui prévalaient le jour J. Les attaques des kamikazes des forces aériennes japonaises battaient leur plein à l'époque. Pendant le séjour de cinq jours du navire là-bas, elle subit plusieurs raids aériens, qui ne se sont pas approchés de la couchette, et toutes les mains ont été soulagées lorsque ses ordres sont venus de partir le 29 juillet. Encore une fois, il s'agissait d'un devoir de convoi pour Neshoba, mais de nature très différente. Il ne faisait pas partie d'un convoi de navires de son type, mais était le navire-mère de plus de soixante-dix embarcations, allant du LST aux remorqueurs océaniques de la flotte. Le capitaine Mack commandait ce convoi alors qu'il partait pour Saipan. Pendant le voyage, un petit mais très ennuyeux typhon a été rencontré, mais tous les navires et embarcations ont résisté à la tempête et ont navigué dans le port de Saipan le 6 août. [4]

Les démobilisés de l'armée et de la marine ont été embarqués en tant que passagers, et le 8 août 1945, Neshoba a été dit de prendre pour le Pacifique. Les ordres originaux prévoyaient de se rendre à toute vitesse à San Francisco, mais par le biais de quelques changements d'ordres administratifs, Neshoba a été dit de changer de cap et de se diriger vers Pearl Harbor. Cet ordre fut exécuté, mais pas pour longtemps, car d'autres ordres furent bientôt reçus avec des instructions pour contourner San Francisco et se présenter au Treizième Naval District, Seattle, Washington. L'arrivée à Seattle a été annoncée par une ovation à terre. Après le débarquement des passagers, le navire a été amené au Bremerton Navy Yard pour des réparations. Les ouvriers du triage se sont surtout concentrés sur les chaudières, qui avaient sérieusement besoin d'attention. Les réparations temporaires ont pris une semaine, après quoi le détachement du quartier général de la 97e division d'infanterie a été embarqué à Pier Quarante-deux. [4]

Le général commandant à bord était le brigadier général Partridge. Neshoba a repris la mer avec l'ordre initial de transporter ses passagers jusqu'à l'île de Leyte aux Philippines. Un arrêt à Pearl Harbor a été ordonné et Neshoba y a fait sa réapparition le 17 septembre 1945. Comme il n'y avait que sept cents passagers de l'armée à bord, la Marine a trouvé très pratique d'embarquer sept cents hommes supplémentaires - marins, marines et Seabees - à destination de Guam . Le navire quitta Pearl Harbor le 20 septembre, une escale de trois jours fut effectuée à Guam pour débarquer les nouveaux passagers, et le navire reçut l'ordre de continuer avec le 97th Infantry jusqu'à Yokohama, au Japon. [4]

Après son arrivée, les troupes ont été débarquées et Neshoba gisait à quai, ses cales et ses compartiments vides, attendant de recevoir d'autres passagers. C'est durant le bref séjour à Yokohama que Neshoba a été affecté au groupe de travail 16.12, connu dans la marine sous le nom de « le tapis magique ». Commandée par le contre-amiral Kendall, USN, à Pearl Harbor, la flotte "Magic Carpet" avait le devoir spécifique de déplacer les décharges éligibles de l'étranger vers les États-Unis. [4]

Les unités restantes de la 43e division d'infanterie ont été embarquées à Pier Four à Yokohama pour retourner à San Francisco sur la route la plus courte possible. Le capitaine et le commodore ont convenu conjointement de prendre la Great Northern Route, qui est d'environ 4 700 &# 160 mi (7 600 &# 160 km), donc elle coupe environ 2 000 &# 160 mi (3 200 &# 160 km) du sud route. [4]

En arrivant à San Francisco et en débarquant des troupes, Neshoba se dirigea vers Mare Island Navy Yard pour des réparations mineures. [4]

Le capitaine Drury et le lieutenant. Comd. Davis ont été relevés de leurs fonctions par le capitaine E. J. Sweeney, USNR, et le lieutenant D. M. Newbern en tant qu'officier exécutif, plus tard promu lieutenant-commandant. Neshoba à ce moment-là était en cale sèche, sa première fois, et seulement cinq jours courts ont été pris dans les réparations, avant qu'elle ne doive une fois de plus être préparée pour un voyage sans escale à Guam. Lors de ce voyage, l'équipage s'attendait à célébrer le premier anniversaire du navire, mais il se trouve qu'ils ont traversé la ligne de date internationale, « gagnant » ainsi un jour et sautant le 15 novembre, « l'anniversaire » du navire, donc l'anniversaire a été célébré le 16 novembre. (Neshoba a été commandé le 16 novembre 1944, donc le 16 novembre 1945, était son véritable "anniversaire".) Le navire est arrivé à Guam le 23 novembre, où il a été chargé de Marines pour être transporté en Chine. Avec l'escorte du Haverfield pour déminer la mer Jaune, l'équipage a connu un temps froid pour la première fois et pendant la majeure partie du voyage. Le 30 novembre, l'hameçon est tombé dans la mer Jaune à environ 32   km de la côte et la liberté a été accordée à tous à Tientsin. Après un court séjour en Chine, les commandes ont été relues pour tout l'État et le 5 décembre, le navire est parti pour San Diego, en Californie. [4]

Les devoirs d'après-guerre

Noël et le jour de l'An ont été passés ligotés à la base de destroyers de San Diego, attendant plus de commandes et de passagers. Ils sont tous deux venus et le navire s'est dirigé vers Guam le 11 janvier et est arrivé le 26 janvier, débarquant des troupes. Après un très court séjour à Guam, les commandes arrivent pour un retour à San Francisco. Là, on a appris que Neshoba serait mis hors service le 13 mars. Avec un nouveau travail de peinture, l'étanchéité des pistolets, des compartiments et tout ce qui est prêt pour le magasin, Neshoba, communément connu sous le nom de "Mighty N", a quitté Mare Island pour Stockton, en Californie. Elle devait être un "navire-mère" pour cinq autres navires amarrés ensemble. [4]


Quand la main qui berce le berceau se méfie du bébé à l'intérieur

Lorsque vous achetez un livre évalué de manière indépendante sur notre site, nous gagnons une commission d'affiliation.

LA POUSSÉE
Par Ashley Audrain

Le comportement de mon enfant est-il normal ? C'est une question parentale pour les âges, en particulier à une époque où un certain type de parent (entreprise actuelle incluse) s'inquiète de chaque bizarrerie de l'enfance, aussi banale soit-elle. L'enfant d'âge préscolaire avec une prédilection pour frapper a-t-il besoin d'une intervention professionnelle, ou peut-être simplement d'un cours de taekwondo ? L'enfant qui fait des siestes mais pas des crises de colère est-il un futur rageaholic ? Ce genre de torsion à la main, à son extrême, est au centre du premier roman tendu et effrayant d'Ashley Audrain, "The Push".

Blythe Connor hésite à devenir parent, ce qui est compréhensible. Sa propre mère l'a abandonnée quand elle avait 11 ans, après des années de cruauté. Sa grand-mère, également violente, est partie d'une manière plus horrible : en se pendant à un arbre dans la cour avant. Blythe est préparée, peut-être même génétiquement programmée, pour la lutte maternelle. «Je pense que le bébé me déteste», dit-elle quelques jours seulement après avoir donné naissance à son premier enfant, une fille nommée Violet. Leur relation se dégrade à partir de là.

L'expérience post-partum de Blythe est familière et Audrain la rend parfaitement. L'allaitement n'est pas un succès spontané, d'une part, une infirmière « s'est tenue au-dessus de nous et a regardé Violet et mon énorme mamelon brun alors qu'elle essayait de reprendre le sein ». Blythe a du mal à s'adapter à la maternité et elle voit des changements sismiques dans sa relation avec son mari, Fox. Tout sentiment de joie ou d'émerveillement est visiblement absent. "J'étais tellement déçu qu'elle soit à moi", dit Blythe à propos de Violet. Elle admet ignorer les pleurs de son bébé pendant des heures.

It would be easy to chalk up these difficulties to postpartum depression if it weren’t for the periodic reminders of Blythe’s traumatic family history, woven through the book in stand-alone chapters. Blythe’s mother hit her and often disappeared for a night or two at a time. Blythe’s grandmother routinely locked Blythe’s mother out of the house after school and once held her head underwater in the bathtub, nearly drowning her.

Audrain nimbly stokes the mystery as to whether nature or nurture is at play in Violet’s increasingly hostile disposition. When a toddler standing near Violet on a play structure falls to his death, Blythe’s suspicions intensify. But Fox, ever protective of their daughter, won’t hear of it. And since Blythe herself is more than a little off-kilter, it’s hard to know whose side to take. She’s a classic unreliable narrator who, after her marriage to Fox collapses, lurks outside his new home and pulls a “Single White Female” move on his new partner.

The book is written almost entirely in the second person as one long missive from Blythe to Fox. It serves both as a post-mortem of their relationship and as an urgent call for him to reckon with Violet’s disturbing behavior.

Audrain has a gift for capturing the seemingly small moments that speak volumes about relationships. While Blythe was in labor with Violet, Fox was “standing two feet away, drinking the water the nurse had brought for me.” And a couple of years later, after Violet’s cries interrupt a sexy shower, their relationship has moved to a phase where Fox “tossed me a towel like my teammate in a locker room.”

Audrain conjures the disintegration of marriage, along with the legacy of intergenerational trauma and the pain of parental grief, so movingly that the extent to which Blythe goes off the rails doesn’t seem cette far-fetched — which is saying a lot since it involves donning a wig in order to befriend Fox’s new partner, and then lying pathologically to her. Blythe’s experiences are relatable on one level and full-stop alarming on another, a hallmark of the psychological thriller genre that’s executed with gripping precision here.

Occasionally the second person gets repetitive, and I found myself longing to hear Fox’s voice — or anyone else’s, really. But the chapters examining Blythe’s family’s past provide texture, and the narrative feels more balanced once Fox’s partner is tricked into dishing on their life, even asking Blythe for parenting advice. Finally, someone thinks she’s a good mother.


Jay Leno on His Love for Newport's Historic Mansions and Jazz-Age Cars

So enchanted with Newport, Rhode Island, was Jay Leno, that he bought his nine-acre, 14-bedroom, $13.5 million estate on the spot in 2017, totally on impulse. “My wife and I were driving on Ocean Drive and she said, ‘Look at that house!’” he recalls. At the same time, a gardener happened to be exiting the gate, so Leno jokingly asked his wife if they should find out if it was for sale, turned the car around, and knocked on the door. “They said it was, but it’s not currently listed. So, I said, ‘Get the owner on the phone!’ and I bought it on the spot.”

Hopedene is the private home of Nicholas Schorsch, owner of the Audrain Automobile Collection, who will have his private collection on view.

“Here’s the thing,” Leno says. “You don’t get water in California. Not for anything less than $150 million.” He bought the estate fully furnished, too. “I didn’t have to sit there and look at swatches and be like, ‘Let me see that fabric on the wall.’ I’m not a spontaneous purchase guy, but just living in California, for the price of a condo on Wilshire Boulevard you get a home in Rhode Island.”

Yet, being that Leno is an avid car collector, it makes total sense that he found a dream home in the historic Newport area. The town’s automotive history is extensive: Many call it the birthplace of motor racing, courtesy of Willie K. Vanderbilt and the 1900 Vanderbilt Cup, the first American car race. Now, to celebrate all that history and his love of Newport, Leno is chairing the city’s Audrain’s Newport Concours & Motor Week at the beginning of October. “I tend to like the ’20s and ’30s cars,” says Leno of what he’s most looking forward to. “That’s when the automobile was here to stay. I like that era because anything goes.”

An aerial view of Leno's Newport estate.

Courtesy of Lila Delman Real Estate

Doris Duke's art-filled mansion also has camel-shaped trees (a nod to the real camels she once owned on the property).

From October 3 through 6, over a billion dollars’ worth of rare and vintage cars will gather in the town, and some of the most historic mansions will be open like they never have before. The legendary Breakers (the Vanderbilt mansion located on Ochre Point Avenue) will remove its ropes and barriers for guests of certain events to explore the Loggia, Ballard Room, Dining Room, Music Room, Entrance Hall (where Kenny Loggins is performing), and the Terrace. Elsewhere, Rough Point, the stunning former home of stylish tobacco heiress Doris Duke, will have its gorgeous mother-of-pearl furniture and high windows on display as the Great Hall, Solarium, Music Room, and the lawn hosts guests for cocktails and car viewing. The significant aspect of it all is that Newport has never allowed public events at this scale to happen within these historic homes.

The Breakers, designed by renowned architect Richard Morris Hunt, with interior decoration by Jules Allard & Sons and Ogden Codman Jr., is the main site of Motor Week.

A 1939 Alfa Romeo from the Audrain Automobile Museum will be on display during the event.

Beyond fancy cars and classic New England architecture, the events vary—there’s a private Opus wine event at the National Museum of American Illustration, a John Legend concert at Bill Talbert Stadium, seminars at the Casino Theater, and more. Bugatti, Mercedes-Benz, and Rolls-Royce will be there to showcase one-of-a-kind cars, and Leno believes the event will rival the legendary Pebble Beach Concours dɾlegance.

“I’m from [the Northeast], so I have some history here, which is great,” explains Leno, who was born in New Rochelle, New York, grew up in northeastern Massachusetts, and studied at Emerson College in Boston. "I like New England architecture, and I like the fact that in California you’re never really on the water. There’s your house and then there’s Pacific Coast Highway. Newport is ocean all around. Newport is also one of those places that has that New England attitude—it’s funnier than any place in America. That suspicious ‘What brings you here?’” he says with a laugh. “We moved to Andover, Massachusetts in 1959, and we’re still the new people in town.”


Audrain- APA-59 - History

“Cargo for the fighting troops”

Alex Chavez was born April 24, 1927 in Miami, Arizona. His parents were emigrants from Mexico. His father, Matias, was from the Province of Jalisco and his mother, Josefa, came from the Province of Durango. His father lost his first wife from an influenza epidemic and his mother’s first husband was killed in the revolution. His family was Catholic and at the time of their emigration to the United States, Catholics were extensively persecuted by the Stalinist-leaning, brutal government under the rule of President Plutarco Elias Calles. Calles presided over the worst persecution of Catholics and clergy in the history of Mexico, including the killing of hundreds of priests and clergy.

The Catholics’ formed a resistance group called the Cristeros. They used the symbol of the Virgin of Guadalupe (the Blessed Virgin Mary) as their banner.

The Cristeros’ battle cry was “Viva Cristo Rey” (Long live Christ the King) and “Viva Santa Maria de Guadalupe!”. The rebellion claimed the lives of approximately 90,000 people: 56,882 on the Federal Government side, and 50,000 Cristeros. Approximately 250,000 mostly non-combatants fled to the United States.

The rebellion was ended by diplomatic means, in large part because of the pressure of United States Ambassador Dwight Whitney Morrow, who was the father-in-law of Charles Lindbergh.

The Chavez family members included five children, three boys and two girls. Josefa Chavez passed away at the age of thirty-six when Alex was three years old. His older sister, Carmen, helped their father raise Alex and his siblings. Alex grew up in the town of his birth.

The town of Miami, Arizona was a Western Copper boomtown. Mexican emigrants were recruited by the Copper Mine to work in the smelter and the mine. Matias Chavez obtained employment there upon arriving in Miami. Miami is located near the San Carlos Apache Indian Reservation. The town hit its peak in population of 7,693 when Alex lived there as a child. Today, the census states that there are 1,936 residents. Copper mining accounts for the largest number of jobs in Miami, 330 at the smelter and 187 at the mine.

Miami school children were segregated until high school. There were schools for white children and schools for all other ethnic groups. The family spoke only Spanish at home and when Alex first went to school, he could not speak English. He remembers well that if a student spoke Spanish within earshot of a teacher, they had to stand in a corner as punishment. The local YMCA operated the public pool and restricted Mexican children to using the pool only on Saturday and required the payment of a dime to enter.

These were the Great Depression years and Alex, an eight-year old, would go to a government warehouse daily and pick up a quart of milk, bread and a bag of food for his family. High school in Miami fully integrated the students and Alex had the opportunity to meet white children but was still hampered by his poor command of the English language. He did not finish high school but was able to improve his ability to speak English when he got a job at a local gas station. His father, who worked in the copper mine, encouraged him to join the military and leave Miami for greater opportunity and to seek a career that would provide a pension. He attempted to join the Navy at the age of fifteen and was rejected because he was underage.

When he turned seventeen, he was accepted by the Navy and reported to San Pedro, California for basic training on May 6, 1944. After basic training, he received orders to join a newly commissioned transport ship named the USS Audrain (APA-59). The USS Audrain was named for a county in Missouri and was place in commission on September 2, 1944 at San Pedro, California. Lt. Commander George O. Forrest was assigned to command.

By September of 1944 he was sailing out to sea as a new sailor on the USS Audrain towards the war in the Pacific only five months after leaving home. Alex had never even seen a large lake in his life let alone an ocean, prior to sailing off to war in the vast Pacific Ocean!

Navy Department, USS Audrain after-action reports provide the following information:

  • November,1944 loading elements of the 35 th Infantry, 25 th Division, Sixth Army, in preparation for the projected assault landing at Lingayen Gulf, Luzon, Philippine Islands.
  • January, 1945 troops and cargo were landed on beaches in the San Fabian area, Lingayen Gulf, Luzon P.I. The landings received occasional artillery fire on the beaches and an air attack.
  • Upon arrival at Leyte, the ship proceeded to Biak, Schouton Islands, Netherland East Indies, to load troops and equipment of the 186 th Infantry and transported them to Bubug Point, Mindoro, Philippine Islands.
  • April 1945 orders were received to land embarked troops and equipment of the 24 th Corps headquarters. Several air attacks were experienced while in the area, and many enemy planes were shot down.
  • During the period of 6 to 9 April a total of fifty-two Army and seventeen Navy casualties were received and on the 10 th of April, the ship left Okinawa for Guam, Marianas Islands, where wounded were disembarked.
  • August 1945, the Audrain departed Saipan with cargo and troops of the Second Marine Division for Nagasaki, Japan. One of the bloodiest battles was fought on Saipan and the ship was nicknamed the “Savior of Saipan”.

Government records acknowledge that 3 rd Class Petty Officer, Alex A. Chavez, and his shipmates were exposed to hazardous material. During his military service he was exposed to asbestos while working in the engine room as a fireman and water tender. He and his shipmates were also exposed to radiation for an approximately eighty (80) hour period, aboard the USS Audrain APA 59. The ship was in Nagasaki, Japan, from September 23-26, 1945, and was tied up at Delma Wharf.

Alex was awarded the American Campaign Medal, Asiatic-Pacific Campaign Medal with 2 Battle Stars, WWII Victory Medal, Navy Occupation Medal with Japan Bar, Philippine Liberation Medal with 1 Star, Combat Action Ribbon and Philippine Presidential Unit Citation Ribbon. He received and Honorable Discharge on 20 February 1948.

Upon decommissioning on May 15, 1946, the USS Audrain provided their shipmates with the following salute:

“Now Relieve the Watch” on the USS Audrain

Shipmates, from the 2 nd day of September in the Year of Our Lord 1944, when the USS Audrain was commissioned until the 15 th day of May in the Year of Our Lord 1946, when the USS Audrain was decommissioned, “YOU STOOD WATCH”. During those tumultuous, terrifying years late in World War II, from San Francisco to the Admiralty Islands “YOU STOOD WATCH”. Through good duty, bad duty, long separations, short turnarounds, extended deployments, mid-watches, hot wars, cold showers, water hours and long workdays, all often without praise, comfort, understanding or letters at mail call, “YOU STOOD WATCH” so that Americans and Freedom Loving people around the world could feel safe and secure from tyranny and the evils of an empire bent on conquest and destruction. Before most of us were born…..”YOU STOOD THE WATCH”. On this day, YOU, Our Heroes from the Greatest Generation Stand Relieved. We who stand before you have “ASSUMED THE WATCH”. So with pride and honor, WE RELIEVE YOU, and assume the watch that you so faithfully stood and with the greatest admiration, we thank you!! We wish you the best and send you away with the prayer for the sailor on the seas, “He who sailed Galilee grant you Fair Winds and Following Seas”. Go forth and Never…Never forget that You were…You are…and You always will be, part of the greatest Navy, in the Greatest Country, in history.”

Alex was married to his wife Frances for 68 years when she passed away on September 10, 2016. They have four children, Dave, Ted, Geraldine and Michael and four grandchildren. Alex retired from PG&E as a Steam Driven Electric Power Plant Operator. PG&E records acknowledge that Alex was exposed to asbestos and other possible hazardous material while employed with the Public Utility. At ninety-two years old, he enjoys visiting with his children and grandchildren.


Voir la vidéo: Vincent Black Knight: A Future Too Soon (Mai 2022).